Le mercredi 4 mai 2016, dans le cadre du Trans Europe Centre, immersion.

Nos apprentis découvrent le handicap autrement. Au-delà des mots, le sport réunit et permet une appréhension du handicap dans sa globalité.

Une rencontre riche humainement qui bouscule, déstabilise et permet de s'affranchir de ses craintes.

Première étape : Destination la salle de sport à Orléans la Source.

Nous avons été accueillis par Mathieu Fouquenet, Délégué handisport du Loiret, Responsable des animations-sensibilisation au Comité départemental handisport du Loiret.

Mathieu se présente, son rôle, son travail et parle également de son handicap.

Nos apprentis vont ensuite découvrir et participer à une séance de Handibasket.

Le basket-ball en fauteuil roulant (ou basket fauteuil) appelé de nos jours plus couramment Handibasket, fut conçu à l’origine comme activité de rééducation destinée aux anciens soldats souffrant de lésions de la moelle épinière au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

La première rencontre a lieu en 1946 avant que la pratique ne s’étende à différentes catégories d’athlètes en fauteuil roulant.

Deuxième étape : Découverte des fauteuils

Après avoir sortie le matériels de la réserve, il faut monter les fauteuils.

Petit point technique : Mathieu Fouquenet présente et explique la spécificté des fauteuils pour le handibasket.

Le fauteuil est considéré comme une partie intégrante du joueur.

 

Il est composé d’un cadre rigide et possède 3 ou 4 roues avec une hauteur d'assise et de cale pieds réglementée. Il dispose d’une roue arrière anti-bascule (elle empêche les joueurs de basculer en arrière pendant qu'ils exécutent les mouvements de poussée, de tir ou de passe).

Les joueurs peuvent à l'aide de sangles se fixer le corps et les jambes au fauteuil roulant.

Les prothèses peuvent être portées. Les joueurs sont libres d'avoir les pieds maintenus par un élastique ou une bande de velcro.

Troisième étape : Prise en main

Pour la première fois, nos apprentis découvrent le handicap autrement. S’assoir dans un fauteuil bouleverse… Même si tout le monde se prête à l’activité.

Ensuite, il faut apprendre non seulement à utiliser le fauteuil mais également les règles spécifiques au handibasket.

Les règles du handibasket  en bref…

Le basket-ball en fauteuil roulant voit s’affronter deux équipes de cinq joueurs. Le principe est le même que pour le basket-ball classique, la taille du parquet et la hauteur du panier restant les mêmes, tandis que les règles du jeu ne sont que très légèrement adaptées.

Les joueurs déplacent le ballon sur le parquet par des passes ou des dribbles. Ils doivent passer ou faire rebondir le ballon par terre toutes les deux poussées de roues afin d’éviter d’être sanctionné pour un « marcher ».

À l’instar du basket-ball traditionnel, un lancer franc donne droit à un point, un panier offre deux points, et trois points sont accordés à tout panier marqué au-delà de la ligne des trois points.

  • Le dribble : Pour se déplacer avec le ballon sur le terrain, le joueur doit dribbler, c'est-à-dire faire rebondir le ballon au sol avec une seule main. Il peut cependant la reposer sur ses cuisses et effectuer deux poussées pour progresser sur le terrain. La reprise de dribble n'existe pas au basket fauteuil.
  • Le marcher : Pour progresser avec le ballon dans n'importe quelle direction, le joueur ne peut effectuer plus de deux poussées de roues lorsqu'il détient le ballon sur ses cuisses. Un joueur qui reçoit le ballon à l'arrêt peut faire une passe, tenter un tir, faire un pivot et UNE poussée.

Trois poussées sur les roues de son fauteuil roulant, y compris les mouvements de pivot constituent une violation.

Un joueur est considéré comme étant hors des limites du terrain si lui ou une partie de son fauteuil roulant est en contact avec le sol à l'extérieur du terrain. Le dernier joueur ayant touché le ballon avant qu'il ne sorte du terrain est considéré comme étant responsable du ballon hors-jeu. Cependant, si un joueur délibérément lance le ballon sur un adversaire, il commet une violation et le ballon sera remis à l'adversaire par une remise en jeu.

  

Etape suivante :

Découvrir les règles du handibasket, n’est pas l’objectif principal de cette sortie pédagogique, l’essentiel se trouve dans le partage de cette activité sportive avec un groupe de jeunes de l’IMPRO : l’Institut Médico-Professionnel La Couronnerie.

Alors que les jeunes continuent d’apprendre les règles du handibasket, c’est aussi le moment d’échanges entre nos apprenties Camille, Elodie, Marine, Denis et Julie. L’occasion de se rendre compte que les craintes génèrent les barrières et les incompréhensions.

Puis enfin un match…

Mathieu Fouquenet met en place rapidement de petits matches afin que tous puissent participer y compris les formateurs. Ce qu’il y a de fantastique : un réel moment de partage !

Evidemment, les règles nous ne les avons pas forcément bien appliquées… Nous avons tous fait de notre mieux… Et surtout par expérience nous pouvons dire que ce n’est pas aussi facile qu’il y parait…

La photo délire !

Merci à tous pour ce formidable moment !

Merci à Françoise, kinésithérapeute et photographe d’un jour, Simon, éducateur Spé.

Avant de partir petit débriefing et retour au CFA de l’agglo.

Sans oublier Alex Le Guern, étudiant à ITECOM Art Design Paris.