JOUR 3 - Panthéon - Visite professionnelle - Thermes de Caracalla - Basilique Saint Jean Latran - Mercredi 5 décembre 2018

Pour bien commencer la journée, rien de mieux qu’un petit-déjeuner très copieux, histoire d’être en forme pour cette nouvelle et grosse journée, toujours ensoleillée, sur la capitale de l’Italie.

Départ à 9h (encore à pied) vers le Panthéon en faisant un petit détour par la rue des ambassades pour terminer au Palais du Quirinal. Ce lieu emblématique, situé sur l’une des 7 collines de Rome, celle du Quirinal, est la résidence officielle du Président de la République Italienne, Sergio Mattarella, élu depuis 2015.

quirinal

Ce palais a été occupé à partir de 1870 par le roi d’Italie et sa famille. Construit en 1583 à l’initiative du Pape Grégoire XIII, c’est l’un des bâtiments les plus prestigieux de la capitale, tant au point de vue architectural que politique. Couvrant une superficie de 110.500 m², le Palais du Quirinal est l'un des plus grands palais d'Europe ; il est aussi l'une des plus grandes résidences de chef d'État au monde.

Dans le palais du Quirinal, se trouvent diverses collections, parmi lesquelles : des tapisseries, des tableaux, des statues, des vieux carrosses, des horloges, des meubles, des porcelaines. Actuellement une exposition est proposée sur le thème de la déportation d’Italiens vers le camp d’Auschwitz, en effet, Rome possède un quartier juif qui fût un ghetto.

batiment ocrebatiment ocre1

 

Poursuivant notre chemin par des ruelles typiquement romaines, de nombreux bâtiments nous proposent des couleurs d’ocre variant vers des nuances d’oranger, des terrasses discrètes au charme désuet … nous arrivons à destination du Panthéon !

pantheon facade

Ce temple de tous les dieux, situé en plein cœur historique de la ville, entre la piazza Navona et la Fontaine de Trevi, est l'un des monuments emblématiques de Rome. Cet édifice religieux romain a été fondé en 27 av. JC par Marco Vipsanio Agrippa. Du haut de ses 33 mètres de hauteur et soutenu par 16 colonnes monolithiques de granit sculptées de chapiteaux corinthiens de 13 mètres de hauteur, nous entrons dans ce lieu de culte.

Bien qu’il ait subi deux incendies l’un en 80 et l’autre en 110, l’empereur Hadrien décide de le ressusciter en 118 et 125 après J-C, dans un plan entièrement nouveau afin de rendre hommage au fondateur de Rome, Romulus mais aussi à celui de l’empire romain Auguste. Grâce à cette rénovation, il est depuis, un lieu intact et incontournable !

pantheon coupole1pantheon expo

L’intérieur du bâtiment est doté d’une impressionnante coupole d’un diamètre de 43 mètres et lorsque l’on se place au centre de la pièce, nous pouvons remarquer une ouverture d’un diamètre de près de 9 mètres dont la lumière du soleil est projetée sur le sol décoré de mosaïques de toutes les couleurs. Celle-ci indique également la date des équinoxes et des solstices et marque l’heure ; par temps de pluie, l’eau qui pénètre à travers l’ouverture est drainée par 22 trous placés au centre du pavement.

Dirigeons-nous à présent vers la Piazza Di Spagna, située en plein cœur historique de la ville, elle est l’une des principales places touristiques de Rome.

escalier di spagna

Se trouvant à proximité de la fontaine de Trévi, ce lieu est très prisé par les touristes qui viennent découvrir la beauté de sa fontaine Barcaccia, mais aussi à l’Eglise de la Sainte Trinité des Monts, reliée par un très bel escalier construit en 1725 par des Français. C’est également devenu un lieu de repos et de rencontre pour les visiteurs. Pour profiter d’une vue exceptionnelle sur la ville, il est indispensable de gravir cet escalier aux nombreuses marches.

bureau du tourisme

Après les visites culturelles, place à la visite professionnelle ! Direction le Bureau du Tourisme de Rome où nous sommes attendues et accueillies par Mesdames Enza Di Mateo et Claudia d’Alberto, en charge de la promotion touristique de la ville de Rome. Dans un français plus que parfait, elles nous présentent en détail l’attractivité touristique de Rome tout en précisant ses atouts, ses différents types de tourisme et ses projets d’amélioration et de modernisation du patrimoine romain. L’Italie fait partie du top 5 des pays les plus attractifs au monde après les Etats-Unis, Le Royaume-Uni, l’Espagne et la France. Avec plus de 7 millions de visiteurs en 2017, le Colisée fait de lui l’un des monuments les plus visités d’Europe et le plus incontournable de Rome. La cité du Vatican passe juste derrière avec plus de 4 millions de visiteurs.

Nos hôtesses italiennes nous ont présenté leur projet marketing leur permettant d’accroître la visibilité et la notoriété de Rome au niveau international. Son attractivité touristique se divise en plusieurs grands secteurs : le plus important est son tourisme culturel. En effet, Rome est la ville la plus caractéristique d’un point de vue culturel, historique et archéologique grâce à ses 200 musées et 195 sites archéologiques. Cette présence culturelle évolue, se transforme avec l’apparition de l’art contemporain car elle abrite différents quartiers exposant des œuvres modernes, entre street art et architecture urbaine comme le Musée Macro au quartier Testaccio, le Musée Maxxi au quartier Flaminio mais encore l’architecture urbaine arabe de l’artiste Za Adid datant de l’année 2000.

Avec ses 900 églises et basiliques comme Saint Pierre, Saint Jean de Latran, Sainte Marie Majeure en passant par la plus emblématique la Basilique Saint Jean de Jérusalem, Rome évoque bien évidemment le tourisme religieux, plus précisément de pèlerinage, axe fort d’attractivité. Enfin, elle compte aussi se positionner à terme vers des secteurs plus spécifiques comme celui de l’oenogastronomie, de la mode et de l’artisanat mais aussi celui du tourisme d’affaires, avec un Bureau des Congrès. En effet, le Tourisme de Congrès est un axe majeur de développement, cette nouvelle orientation stratégique compte déjà des résultats encourageants sur des opérations d’envergure internationale pouvant aller jusqu’à accueillir 12 000 participants par évènement.

Pour finir cette visite professionnelle, elles nous évoquent le projet en faveur du tourisme durable avec l’installation de piste cyclables, des brochures dédiées aux produits locaux grâce à leur campagne de communication basée sur des vidéos humoristiques sur la conservation de Rome qui est la ville dite la plus naturelle d’Europe. Au cours de cet échange particulièrement riche, nous évoquons les similitudes sur nos territoires, les enjeux, les orientations, les contraintes liées à la mise en place d’une offre en totale adéquation avec les attentes du marché… comme un vrai cours de Mercatique… C’est avec un réel plaisir que nous avons partagé ce moment riche d’un point de vue professionnel !

tete batimenttritone

Petite pause sandwich près de la magnifique Fontana del Tritone… c’est en transport en commun que nous prenons la direction les Thermes de Caracalla dans la continuité de notre circuit « découvertes culturelles ».

Arrivée sur ce lieu culte, nous décidons de réaliser cette visite avec des casques à réalité virtuelle en 3D, histoire se faire une idée précise de ce nouvel outil technologique… vivons l’expérience des thermes comme elles étaient avant !

virtuel casque

Construits entre les années 212 et 216 après J-C sous le règne de Marc Aurèle, plus connu sous le nom de l’empereur Caracalla, ces Thermes ont été l’un des plus grands et spectaculaires complexes thermaux de l’Antiquité ! Ils sont effectivement exceptionnels et les mieux conservés de Rome. De nombreuses mosaïques sont visibles sur place tandis que d’autres sont conservées aux musées du Vatican. La capacité d’accueil était de l’ordre de 6 à 8000 personnes : outre les baigneurs, on y croisait aussi des musiciens, des comédiens, des vendeurs ambulants… sans compter le personnel entre masseurs et épileurs.

caracalla1

caracalla

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parcours commençait en général au gymnase, où l’on s’exerçait et transpirait. Une fois le corps frotté et huilé, on entrait dans différents bains, d’abord chaud, puis tiède et froid, avant de se rendre à la bibliothèque ou de se promener dans le jardin. En un mot comme en cent, les Thermes de Caracalla se devaient de cultiver la maxime Mens sana in corpore sano « Un esprit sain dans un corps sain ».

caracalla2

caracalla3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le chemin du retour, nous nous rendons à la Basilique Saint Jean de Latran qui est caractérisée comme la mère de toutes les églises du monde catholique. Datant du 4ème siècle, la Basilica di San Giovanni in Laterno fût la première basilique chrétienne de Rome et le principal lieu de culte des papes jusqu’au 14ème siècle.

Aujourd’hui, c’est la cathédrale officielle de la ville et le pape y occupe la charge d’évêque de Rome. Rivale de Saint Pierre, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1990. Parmi ses pépites : un fragment de la table utilisé par le Christ et les apôtres lors de la Cène, le baldaquin gothique où les crânes des apôtres Pierre et Paul sont conservés, le baptistère et le cloître.

st jean ext

Fondée par l’empereur Constantin sur les terres de la famille des Laterani, ses dimensions de 100 mètres de long et 65 mètres de large, en font un monument exceptionnel ; aujourd’hui encore seule la basilique Saint Pierre la dépasse en taille. De l’église antique il ne reste rien, l’édifice actuel date principalement du 17ème siècle, le Pape Innocent X a commandé à Borromini la rénovation de l’intérieur, quant à sa façade principale, elle a été ajouté dans les années 1730 par Galilei.

saint jean latran intrieur

Mentions particulières pour le superbe sol, de style cosmatesque (style de pavements en marqueterie de marbre typique du Moyen-Age en Italie et en particulier à Rome) ; pour l’abside décorée d’une très belles mosaïques chargées de symbolique ; pour son plafond doré ainsi que sa vaste nef percée de niches dans lesquelles trônent les statues des apôtres du 18ème siècle.

saint jean absidesaint jean coucher soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par manque de temps, il nous a été impossible de visiter le cloître ainsi que le baptistère… une raison de plus pour nous inciter à revenir ! De par la diversité, la richesse de son territoire, Rome est une destination tellement attractive qu’elle mérite qu’on y retourne plusieurs fois… à chaque voyage, à chaque séjour, de nouvelles émotions, des nouvelles sensations, des nouvelles expériences !

Encore une excellente journée, sous un ciel, une fois de plus radieux, nous apprécions une dernière fois encore la gastronomie italienne… pour certaines, c’est une cure de lasagnes… pour d’autres, rien de tel qu’une certaine accoutumance à la pizza 4 fromages…

Les ultimes consignes étant données pour la journée de demain… il est temps pour nous de savourer cette soirée romaine.

pizza fin

 

 

 

 

 

Commentaires   

0 #3 Jérôme Galliché 12-12-2018 10:06
Toujours aussi plaisant !
Quelle ville !
Citer
+2 #2 Nathalie Jenvrin 06-12-2018 17:11
Magnifique visite culturelle encore aujourd'hui, j'adore, vous nous faites voyager et c'est un vrai plaisir de vous lire, bravo les filles et à demain !
Citer
+2 #1 FARINEAU Stéphane 06-12-2018 15:27
Felicitations pour votre travail.
Je retrouve une de mes villes préféres avec grand plaisir!
Vos commentaire sont précis et les photos magnifiques!
Merci pour ce moment de voyage!
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Articles BTS ROME