Jour 3 : Yangzhou Côté Cuisine et Côté Hôtel- Lundi 27 mai 2019

7h45 : nous sommes réveillées par la musique qui retentit pour la présentation au drapeau. Chaque lundi matin les classes se regroupent en uniforme et au pas de course derrière leur porte drapeau ; 15 mn sont nécessaires pour que le stade se remplisse des 4000 élèves. Durant plus de 10 mn discours magistral avec plusieurs intervenants rappelant les règles de bienveillance envers la nation ; certains dont la tenue est négligée ou non règlementaire, baissant la tête prennent quelques coups de drapeau tant sur les fesses que sur les épaules ! En quelques minutes le stade de l’école est désormais vide, chacun dans sa classe.

Ce matin, nous allons nous essayer à la Cuisine Huaiyang. La cuisine huaiyang n'a plus aucun secret pour nous! Nous découvrons un plat typique : l'écureuil en poisson ! Le chef cuisinier nous en fait une démonstration, puis nous invite à y gouter. Après quelques secondes de réserve (la cuisine chinoise étant très différente de la nôtre) nous trouvons ça excellent !

Nous avons donc pris note de la recette et vous la partageons, notez bien : Ingrédients : - Poisson d'eau douce congelé (Yangzhou) - Bas de la tête du poisson - Riz - Œufs - Concombre de mer - Maïs - Poulet - Pousse de bambou - Petit pois - Jambon - Gésier d'oie - Crevette - Petit poireaux Chinois - Coquillage (Partie qui relie l'animal au Coquillage) - Sel - Alcool de cuisine - Sauce tomate - Fécule de mais.

Recette :
Préparation du poisson : - Coupez en fine lamelle la chair du poisson pour que celle-ci forme des carrés, ne touchez pas la peau car la chair doit rester accrochée - Couvrez le poisson de fécule de maïs - Puis faire cuire le poisson ainsi que le bas de la tête de poisson dans de l'huile Préparation des condiments : Concombre de mer - Tous les aliments suivants doivent être coupés en petit cube: Concombre de mer, Maïs, Poulet, Pousse de bambou, Petit pois, Jambon, Gésier d'oie, Crevette, Petit poireaux Chinois, Coquillage (Partie qui relie l'animal au Coquillage). - Vous devez ensuite les faire cuire dans une poêle avec de l'huile, du sel et de l'alcool de cuisine. La viande en premier puis le reste petit à petit. - Les conserver dans une assiette - Cassez les œufs dans la poêle avec de l'huile puis rajoutez le riz déjà cuit. - Les mélanger jusqu'à ce que chaque grain de riz soit séparé. - Ajouter à la préparation les condiments réserver dans l'assiette.
Préparation de l'assiette : - Peindre le poisson avec de la sauce tomate cuite pour lui donner une couleur rousse. - L'installez sur une assiette comme sur la photo suivante - Placez votre riz à côté Et dégustez !!!

Après cette démonstration magistrale… à notre tour ! Le travail sur le poisson étant une étape particulièrement difficile, seul le riz qui l’accompagne sera cuisiné par nos soins… Grâce à l'aide des étudiants chinois, nous avons réalisé au mieux cette recette ; la barrière de la langue n’a pas été un frein, nous avons communiqué par gestes et ils ont été bienveillants à notre égard. Quel agréable moment avec eux que nous aurions prolongé avec plaisir ! Pour clôturer cette expérience, dégustation de notre riz… un vrai régal !

Quelques informations indispensables à votre culture sur cette cuisine si particulière : la cuisine Huaiyang s’est développée principalement autour des villes de Yangzhou, Huaian et Zhenjiang. Elle est réputée pour être l’une des plus raffinées, considérée parfois comme une des 4 grandes cuisines de Chine. Yangzhou est une zone tampon entre le nord et le sud de la chine. Le nord possède et aime une cuisine plutôt salée contrairement à la Chine du Sud qui elle préfère une cuisine sucrée.

La cuisine de Yangzhou s’inspire donc de ces 2 cuisines les mélangeant. Elles se caractérisent aussi par l’importance primordiale qu’elle accorde à la matière première, les ingrédients sont toujours locaux, de saison, de fraicheur extrême et de qualité. Cependant, les ingrédients ne font pas tout dans la cuisine Yangzhou. Les cuisiniers sont des experts dans plusieurs domaines (l’art de la découpe et de la décoration). Ils doivent être capables de créer des dizaines de plats différents à partir d’un seul ingrédient et maîtriser de nombreuses techniques de cuisson. La cuisine Huaiyang est donc le mélange des aliments de qualité travaillés par des cuisiniers experts.

Notre déjeuner se déroule comme à l’habitude dans une salle privée et sous forme de buffet chaud, les desserts sont inexistants ainsi que le café !

Cet après-midi, petit changement dans le programme : la visite du musée est remplacée par la visite professionnelle de l'hôtel Yummy Yangzhou, le plus prestigieux de la ville, avec la Directrice Mme Sarah LIU. Cet hôtel a obtenu sa classification 5* NL (normes locales) en 2009 ; nous constatons que les normes de classification hôtelières internationales sont différentes avec la nôtre !
Ici tout est puissance 10, l’hôtel est situé dans un parc de 18 hectares, comprenant 11 restaurants, et constitué de 10 bâtiments qui ne dépassent jamais les 4 étages (en réalité 3 car ils considèrent le rez-de-chaussée comme un étage). Les bâtiments abritant les chambres sont composés de 104 habitations ; le check-in et le check out peuvent aussi bien se dérouler dans le lobby principal que dans les accueils de chacun d’entre eux.
Ici, la majorité des clients sont individuels et de nationalité chinoise. Tout est grand, immense, grandiloquent, surdimensionné… le lobby, les couloirs, les salles de restaurants, la piscine (gratuite pour les résidents) digne d’une piscine olympique de par ses dimensions, avec la particularité d’être alimentée par l’eau de source chaude puisée au cœur même du parc. Une salle de banquet d’une capacité de 880 couverts avec des salles privées permet d’accueillir plus de 1000 personnes en totalité.
L’hôtel est un hôtel public qui appartient donc à l’Etat, plus de 400 salariés y travaillent ; chaque collaborateur dispose d’un costume professionnel à l’effigie de la fleur de Lotus qui est un emblème majeur représentant la structure. Malgré la démesure et la classification de l’hôtel, les tarifs restent très attractifs, en effet sur la saison « normale » le prix de la chambre double est d’environ 600 à 700 yuans soit environ 100 € ; sur les périodes festives comme le Nouvel An Chinois, la Fête des Lanternes, La Fête du Travail ou la Fête Nationale les tarifs s’élèvent à 1000 yuans.

Tout au long de cette visite, nous profitons de l’extraordinaire quiétude des jardins, des rivières, des espaces de repos qui s’offrent à nous ; les bâtiments anciens à l’architecture si typique se dévoilent au détour d’un sentier. En effet, ce jardin appartenait à un ancien commerçant ayant fait fortune dans le seul, il y a plus de 300 ans ; l’empereur a résidé 6 fois à Yangzhou, à 4 occasions il s’est déplacé dans ce jardin privé, pour preuve la pierre signée de l’Empereur témoignant de son passage et de sa passion pour ce lieu si majestueux. Nous remercions chaleureusement nos hôtes avec lesquels nous avons passé plus de 3 heures.

17h30 : Dîner à l’école… quelle surprise, il est bien tôt !
Nous négocions la possibilité de sortir de l’école après notre dîner/Collation… 2 jeunes étudiants de 18 ans nous accompagnent pour notre première sortie en ville, vite, vite… direction le shopping dans la rue très commerçante du Quartier Guandong. En cours de chemin, le trafic est très dense, les deux roues foncent à toute vitesse, faisant fi des passages piétons, des feux de signalisation… restons vigilantes pour revenir à l’école entière !
Les commerçants proposent toutes sortes de produits locaux : éventails divers et variés, tant sur le prix que sur la qualité, tableau de calligraphie, magasins de thé, pierres de jade, bijoux… notre odorat est aussi mis en éveil, tout se mélange, parfums, poulets grillés, ananas préparé.
Nos adorables accompagnatrices nous proposent une dégustation dans l’un de leurs endroits favoris, pour une découverte d’une boisson à base de coco, aromatisé au thé. Kim et sa collègue ont été aux petits soins pour nous, allant même jusqu’à nous offrir à chacune un jeu de baguettes. Nous avions déjà apprécié le sourire, la générosité, la curiosité, la bienveillance de nos hôtes ; nous sommes désappointées par la qualité de cet échange spontané, naturel de tant vouloir nous accueillir dans des conditions parfaites. Il est temps de rentrer… l’école ne nous autorisant pas de sortie nocturne très poussée…

Commentaires   

0 #2 Hervet patrick 28-05-2019 17:50
Bravo pour les cours de cuisine.il faudra refaire les recettes dans la cuisine pédagogique du CFA !! :-) Bon séjour et prenez en plein les yeux, ramenez de beaux souvenirs en tête. Bon courage aux accompagnateurs.
Citer
0 #1 Claire Bruggeman 28-05-2019 12:09
Merci pour ce compte rendu très complet ! Dépaysement incroyable pour vous et passionnant à lire pour nous !!
On attend la suite avec impatience :-)
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Articles Yanghzou